Skip to Content

Penser comme un leader

Une gracieuseté de 

Vous arrive-t-il de participer à des discussions qui vous laissent sans voix alors qu’un collègue choisit spontanément les mots justes pour désamorcer une situation délicate? Observez-vous parfois, avec envie, cette capacité qu’ont certaines personnes d’expérience à prendre des décisions judicieuses en un rien de temps?

Incursion dans le merveilleux monde de la pensée, celle que l’on veut rationnelle et celle qui se révèle être plus intuitive.  

On croit souvent d’emblée que le talent d’influencer les autres, de penser différemment ou de prendre des décisions sensées provient de l’intelligence pure, de la faculté de raisonnement d’une personne. Or, ce serait sous-estimer le cerveau que de supposer que la pensée humaine se résume à ses seules capacités rationnelles.

Rapide comme le processus mental intuitif

Quand on y réfléchit, bien que les mots prononcés puissent être logiques, la rapidité de pensée n’est pas le résultat d’un processus rationnel, car ce dernier est, par définition, lent et séquentiel.

Disons que vous avez à établir le budget d’un projet que vous dirigez. Vous rassemblez l’information pertinente et vous l’analysez méthodiquement pour en tirer des conclusions. Vous faites un effort conscient, vous procédez par étape et vous arrivez à votre décision. Encore une fois, c’est rationnel et lent.

Or, dans le feu de l’action, dans le vif d’une discussion animée par exemple, il n’y a pas de temps pour réfléchir de façon rationnelle. Un autre processus de la pensée humaine intervient alors. Il s’agit d’une opération qui conduit à une conclusion, sans qu’on soit nécessairement conscient des étapes qui ont mené à celle-ci, bien qu’il soit parfois possible de les identifier a posteriori. Cette conclusion émerge à votre conscience, souvent accompagnée d’une bouffée d’émotion.

Sur le vif, qu’est-ce qui vous permet de répondre à un interlocuteur ou à prendre une décision? C’est ici qu’entre en ligne de compte l’intuition. Le processus intuitif du cerveau, tel que découvert par la neuroscience il y a quelques années, est depuis abondamment documenté. Le constat? La pensée humaine est le produit de deux processus distincts : la raison et l’intuition. Que vous le sachiez ou non. Que vous le vouliez ou non.

Allier intuition et raison

Il existe parmi nous des gens qui ont une propension naturelle pour la logique rationnelle et d’autres qui se laissent principalement guider par leur instinct, soit l’intuition. Mais c’est en faisant le choix délibéré de naviguer entre intuition et raison qu’on optimise ses chances de réussite. En effet, la raison repose sur les connaissances conscientes alors que l’intuition se fonde sur des connaissances souvent inconnues de notre conscience (dites tacites). L’intuition est en fait cette capacité du cerveau à faire des analogies et à associer spontanément le moment présent à une situation passée, ce qui impose une conclusion à notre conscience.

Faire appel tant à la raison qu’à l’intuition vous permet d’accéder à un vaste ensemble de connaissances conscientes et inconscientes. Une qualité indispensable pour réussir comme leader. Entre deux solutions possibles, votre raison peut hésiter, mais votre intuition, renforcée de vos connaissances expertes, saura d’emblée quelle solution est la meilleure.

Prêter attention à vos intuitions en plus d’agir rationnellement peut faire la différence entre un échec assuré et un potentiel de succès. Un exemple : vous désirez avoir un aperçu des avancées faites dans le cadre d’un mandat que vous avez délégué à l’un de vos employés. Vous posez toutes les bonnes questions pour vous enquérir de l’état du projet, et votre employé vous donne des réponses favorables. Si vous n’écoutiez que votre raison, vous pourriez penser que tout va pour le mieux. Mais si votre intuition détecte un malaise et perçoit l’embarras de votre employé dans l’expression de son visage, vous ferez le choix conscient de creuser la question, ce qui pourrait vous amener à identifier un enjeu important.

Nos intuitions ne sont toutefois pas toujours justes, car elles peuvent être basées sur des préjugés et des modèles du monde que nous nous sommes créés et qui peuvent être incorrects dans les circonstances. Toutefois, elles ont toutes les chances d’être justes si elles reposent sur notre connaissance experte.

L’intuition peut avoir tort… mais la raison aussi

En naviguant entre les deux, vous augmentez vos chances de réussite en tant que leader. Ce qui ne va pas à l’encontre de la vision traditionnelle du leadership, qui mise à la fois sur les intelligences intellectuelle et émotionnelle.

La résolution de problèmes complexes requiert une part d’intuition, qui guide la raison dans une direction. La gestion des émotions est également tributaire de ces deux façons de penser : l’une pour détecter, l’autre pour agir de manière appropriée. L’une ne va pas sans l’autre pour réussir.

Penser au-delà de la raison

Tout d’abord, il faut savoir que l’intuition est une faculté innée à tout être humain. En fait, que vous le réalisiez ou non, votre intuition guide la majorité de vos décisions dans une journée. Tant que les enjeux ne le justifient pas, vous vous laissez diriger par celle-ci. S’il fallait que chaque décision soit rationnelle, le cerveau s’épuiserait par l’effort?!

Vous pouvez développer votre capacité à naviguer entre les modes de pensée rationnelle et intuitive de la façon suivante :

Prêtez attention à vos intuitions

La première étape consiste à être attentif aux intuitions qui émergent. Ce peut être un défi à notre époque, alors que notre attention est sursollicitée. Concentrez-vous sur ce que vous ressentez et percevez, au-delà des mots.

Devenez l’observateur impartial de vos intuitions

Détecter une intuition est la première partie du travail. La deuxième consiste à déterminer si cette information vous est utile, en prenant un peu de recul.

Exercez votre pouvoir de veto

Une fois votre intuition observée, vous avez le choix de l’ignorer – parce qu’elle vous semble provenir d’un de vos préjugés –, ou d’en tenir compte, surtout si elle repose sur votre expertise.

Un leadership éclairé

Fort de vos intuitions et de votre faculté à évaluer si elles sont justes, vous décuplerez votre capacité à vous adapter et à influencer vos interlocuteurs, à prendre de meilleures décisions et même à innover.

Vous pourrez ainsi mieux réussir dans tous les aspects du leadership : que ce soit en matière de délégation, d’influence, de stratégie et d’exécution, pour n’en nommer que quelques-uns.

Auteure : Ginette Gagnon
Coach, auteure et conférencière en leadership.
Retrouvez l'ensemble de ses articles sur son blog Ginette Gagnon
 

October 29, 2020

Penser comme un leader


#Entreprendre au quotidien
${articleImageAtl}

September 22, 2020

Les coopératives : Plus actuelles que jamais?


#Entreprendre au quotidien
${articleImageAtl}

May 13, 2019

Entrepreneuriat féminin: affirmer son style, affronter ses peurs


#Entreprendre au féminin #Entreprendre au quotidien
${articleImageAtl}

July 30, 2020

Quand la crise permet d'apprendre et de se recentrer, tant comme organisation que comme humain.


#Entreprendre au quotidien
${articleImageAtl}

July 07, 2020

Comment gérer le changement


#Entreprendre au quotidien
${articleImageAtl}