Saut au contenu

L’accompagnement, au cœur de la réussite entrepreneuriale.

Sévrine Labelle Femmessor

Portrait de Sévrine Labelle, Présidente-directrice générale, Femmessor

Sévrine Labelle a, depuis toujours, géré sa carrière comme une entrepreneure : avec audace, passion, générosité mais aussi, mais surtout, rigueur et talent.

Quoi de plus normal aujourd’hui de la retrouver Présidente-directrice générale de l’organisation Femmessor? Un nouveau rôle qui l’épanouit : «Rejoindre Femmessor était comme un rêve».

Elle était pourtant loin, lorsque le poste lui a été proposé, elle réalisait le projet personnel et familial de vivre un an au Costa Rica, mais nul doute n’a subsisté : «Je savais qu’une opportunité comme celle-là ne se présentait pas tous les jours, il ne fallait pas la rater!».

Sévrine Labelle a donc rejoint Femmessor le 1er mai dernier (2017), après un parcours assez atypique…

Madame Labelle a toujours été interpellée par le développement social et communautaire. Avec un baccalauréat en Communication-politique et une Maîtrise en administration, elle aiguise ses premières armes en Estrie, comme Directrice générale d’une organisation qui accueille les personnes atteintes du VIH. Puis elle continue ce lourd combat pendant un an, en Afrique, pour apporter conseils et recherches de financement à un regroupement d’organismes de lutte contre le Sida.

Ces expériences lui apporteront une vision très claire du rôle primordial de l’économie dans le développement des communautés. À son retour au Québec, elle développa une solide expérience en développement économique et accompagnement d’entrepreneurs au sein de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain où elle occupa différents postes stratégiques, jusqu’à celui de Vice-présidente, Stratégie et Affaires publiques. Elle quitta cette organisation, 8 ans plus tard, pour prendre du recul, en famille, au Costa Rica.

Mais Sévrine Labelle aime les défis, et c’est ce qui l’a convaincue de rejoindre Femmessor. La mission, les perspectives et les atouts de cette organisation ont été immédiatement une source d’inspiration pour implanter sa vision et soutenir l’entrepreneuriat québécois.

Si on observe les résultats de l’Indice entrepreneurial québécois 2016, seuls 16,3 % des entrepreneurs québécois ayant l’intention de se lancer en affaires seraient des femmes. Un chiffre qui s’explique en partie par le manque de modèles féminins. Les entrepreneures ont besoin de pairs pour partager leurs expériences, pour être accompagnées, se sentir soutenues. Avec Femmessor, Sévrine Labelle en fait son nouveau combat!

Même si l’on observe une amélioration, l’accès au financement reste difficile, le manque de valorisation engendre un certain manque de confiance en soi et la femme qui se lance en affaires prend alors moins de risques. Il faut changer cela et travailler sur la confiance. Et c’est une des nombreuses missions de Femmessor.

Il est indispensable d’avoir une vision de l’ensemble des marchés, car bien que les femmes aient naturellement plus d’aisance dans le domaine du tertiaire, ces entreprises sont souvent réputées plus à risque par les organismes financiers. Tandis que les secteurs moins traditionnels (manufacturiers, innovations de pointe, etc.) vont, quant à eux, demander aux femmes de redoubler d’efforts pour démontrer leurs capacités. Il faut donc savoir faire preuve d’adaptation, y compris dans leur accompagnement, pour répondre aux besoins de tous les secteurs. 

Mais Sévrine Labelle nous rappelle que l’accompagnement est primordial dans la réussite entrepreneuriale, quel que soit le sexe de l’entrepreneur : «Il ne faut pas ghettoïser l’entrepreneuriat féminin.». L’approche et la façon de faire peuvent diverger, mais la finalité est commune : briser l’isolement, partager des expériences, avoir des modèles.

Sévrine Labelle aurait sûrement des centaines de conseils à prodiguer aux femmes qui souhaitent se lancer en affaires, mais s’il n’y en avait qu’un ce serait : «Avoir confiance, bien s’entourer et passer à l’action».

Femmessor dédie ses activités au développement de l’entrepreneuriat féminin.

Sa mission : générer un impact mesurable dans toutes les régions du Québec et d’être reconnue et recommandée pour son approche humaine et son expertise de pointe dans le développement de l’entrepreneuriat féminin.

Sa vision : faire une différence positive pour toutes les femmes. 

Ses valeurs : humanité, authenticité, féminité, réciprocité, esprit entrepreneurial et réussite au féminin.

Pour en savoir plus : http://femmessor.com/

Retrouvez Sévrine Labelle dans le panel "Comment accompagner les femmes entrepreneures" lors du Rendez-vous Réseau M 2017.