Saut au contenu

Être jeune entrepreneur : Six questions à Mariève Paradis

Mariève Paradis (photo: Maxim Morin)
Mariève Paradis Crédit photo : Maxim Morin

Mariève Paradis a beau s’appeler Paradis et avoir créé sa Planète F, une chose est sûre : elle a bien les pieds sur Terre. Extrêmement lucide sur le monde qui l’entoure, Mariève a toujours eu l’âme d’une entrepreneure. Tout d’abord à l’école, au secondaire, alors qu’elle remportait un prix d’entrepreneuriat, puis ensuite lorsqu’elle se sentait beaucoup plus à l’aise en tant que pigiste journaliste qu’employée.

Puis elle a depuis toujours cette envie de changer les choses et d’améliorer le quotidien des familles, alors elle a osé ! Le magazine Planète F a été lancé en 2012, à deux. Elle continue l’aventure seule aujourd’hui, après le rachat des parts de son associée en 2015. Très investie, elle mène sa vie entrepreneuriale en restant à l’écoute des intérêts de sa famille, mais aussi de celle des autres…

Mariève, qu’est-ce pour vous un jeune entrepreneur ?  Une entreprise qui est jeune ou un entrepreneur qui est jeune?? 

La notion de jeune entrepreneur ne devrait pas être liée à l’âge de l’individu, mais plutôt à la situation de démarrage d’une entreprise. La plupart des programmes de financement sont destinés aux entrepreneurs de moins de 35 ans, pourtant de nombreuses femmes profitent de leur congé de maternité pour se lancer en affaires. Malheureusement la démographie indique que les femmes ont des grossesses de plus en plus tardives et de ce fait, bon nombre d’entre elles ne rentrent plus dans la case « jeune » au moment de se lancer en affaires. Il y a peut-être un petit décalage entre les besoins et les aides proposées.

Selon vous, être jeune entrepreneur, est-ce un avantage ou un inconvénient?? 

Les avantages d’être jeune en âge au moment de se lancer en affaires est l’accès aux programmes d’aides et à la valorisation générale de l’audace de l’individu. Mais il faut une grande la maturité émotionnelle. Car l’inconvénient majeur est de devoir faire ses preuves en permanence.

Pour moi, être entrepreneur est un mode de vie, des aptitudes que l’on porte, et ce, peu importe l’âge.

On entend souvent des entrepreneurs aguerris dire qu’il y a moins de risques à entreprendre avant 35 ans.  Qu’en pensez-vous??

Tout dépend de la vie familiale et des engagements de chacun (hypothèques etc.). Probablement que lorsque nous sommes jeunes nous avons moins de risques financiers, mais il est également risqué de se lancer sans la maturité nécessaire.

Qu’est-ce qui vous a amené à vouloir un mentor?? 

Lorsque je me suis lancée à temps plein dans Planète F, mon associée allait partir en congé maternité. J’allais me retrouver seule et je me sentais un peu perdue, je cherchais un repère, une bouée. J’avais besoin qu’un mentor m’apporte du recul sur mon entreprise et moi-même. Sans mon mentor, je ne suis pas certaine que j’aurais continué mon entreprise. Aujourd’hui, je suis en dyade avec Linda Vallée à Montréal, mentore accréditée en économie sociale.

Qu’est-ce qui vous motive le plus dans l’entrepreneuriat??

Les deux choses qui me motivent le plus sont : le souvenir de ma mère et la volonté de changer le monde. Les entrepreneurs ont cette possibilité incroyable de faire évoluer le monde !

Planète F est une entreprise de contenus journalistiques multiplateformes qui s’adressent aux parents et aux professionnels qui œuvrent autour des familles. Planète F a été créé dans un soucis d’indépendance de l’information. Pouvoir couvrir des enjeux controversés dans un angle humain, avoir les moyens d’amener la réflexion sur la place de la famille et le rôle des parents dans la société sur la place publique. À cheval entre la sphère privée et publique, la famille change, évolue. Planète F souhaite témoigner de ces changements en toute authenticité, ouverture et diversité.

Venez entendre Mariève Paradis dans le cadre du panel "Entreprendre autrement : l'entrepreneuriat coopératif et associatif" dans le cadre du Rendez-vous Réseau M 2017!

Auteure: Estelle Delattre