Skip to Content

Entente de mentorat

 

Objet de l’entente de mentorat

Cette entente a pour objet de confirmer le jumelage du mentor et du mentoré, d’établir les principes de base de la relation mentorale, ainsi que les modalités de l’adhésion du mentoré au Réseau M de la Fondation de l’entrepreneurship. Cette entente a pour objectif d’établir la relation de confiance qui va permettre au mentoré de se développer en tant qu’entrepreneur.

 

01 | Rappel du rôle du mentor

Le rôle du mentor consiste à accompagner le mentoré pour préciser sa compréhension de ses défis personnels en tant qu’entrepreneur et dans l’évaluation des options possibles lui permettant d’identifier des pistes de solution adéquates. Toutefois, son rôle n’est pas d’agir à la place du mentoré, mais plutôt de le guider dans sa progression pour devenir un meilleur entrepreneur.

 

02 | Respect de l’éthique

Le succès de la démarche de mentorat pour entrepreneurs repose sur le respect d’un code d’éthique dont le but premier est de préserver la relation de confiance entre le mentor et le mentoré, mais aussi à prévenir les retombées négatives au sein de la cellule de mentorat. À cet égard, le mentor et le mentoré s’engagent à respecter leurs engagements respectifs énoncés dans le Code d’éthique.

 

03 | Gestion de la relation de mentorat

Le mentor et le mentoré sont seuls responsables de la qualité de la relation mentorale, le mentor en créant le climat et le type d’échanges propices à l’établissement d’une saine relation mentorale, et le mentoré en s’engageant de façon ouverte et franche dans cette relation. En cas de problème, celui-ci doit d’abord être discuté entre eux. Si la difficulté persiste, il y aura lieu alors de demander l’aide du coordonnateur ou du chef mentor. Le mentoré ne doit pas hésiter à le faire.

 

04 | Dégagement de responsabilités

Le mentor assumant un rôle d’accompagnateur bénévole dénué de toute fonction exécutive ou décisionnelle, et dans la mesure où il s’en tient à ce rôle, il ne sera pas tenu responsable des actions et décisions prises par le mentoré durant et après le jumelage dans la gestion de son entreprise, et le mentoré renonce en conséquence et expressément à tout recours contre le mentor et la cellule de mentorat.

 

05 | Mesure des résultats et confidentialité

La relation de mentorat pour entrepreneurs est placée sous le sceau de la confidentialité. Toutefois, le coordonnateur, le mentor et l’entrepreneur mentoré reconnaissent le rôle privilégié du mentorat comme outil de développement de l’entrepreneuriat et supportent les organismes porteurs (points de service) et la Fondation de l’entrepreneurship en acceptant de leur transmettre certains renseignements de nature personnelle afin de mesurer les résultats de la pratique mentorale et ainsi contribuer au développement d’une expertise de mentorat. La collecte et le traitement de ces renseignements sont protégés conformément à la Politique de confidentialité.

Certains de ces renseignements sont de nature quantitative (nombre de mentors, de mentorés, d’emplois impliqués, nombre et durée des dyades, secteurs d’activités des entreprises concernées, etc.) et servent à des fins statistiques et de gestion. Les participants sont requis de fournir ce type de renseignements au coordonnateur de leur cellule locale.

Certains autres renseignements, de nature qualitative (efficacité, résultats, satisfaction, suggestions d’amélioration, etc.) sont utilisés pour la valorisation du mentorat et de l’entrepreneuriat. Les participants sont invités sur une base volontaire à fournir de tels renseignements en faisant les choix de la façon prévue dans la Politique de confidentialité.

 

06 | Frais d’adhésion

Au Québec, les mentorés du Réseau M doivent s’acquitter d’un frais annuel d’adhésion au Réseau M national (100 $) et, selon les cas, de frais d’administration locaux destinés aux points de service qui font notamment jumelages mentors/mentorés dans les localités. Les modalités varient d’un point de service à l’autre.

 

07 | Résiliation de l’entente

La présente entente prendra fin dès que l’une des parties avisera par écrit les autres parties de son intention de mettre fin à l’entente de jumelage.

 

J'accepte