Skip to Content

Comment entretenir sa motivation?

Simon Philibert et Pierre Roy Crédits photos : Sylviane Robini

La motivation est le carburant de l'entrepreneur au quotidien. Comment trouver le juste milieu pour ne pas en manquer ou, au contraire, en avoir trop?

Des mentorés et leurs mentors s’expriment sur ce sujet dans la vidéo « Motivation : le carburant de l’entrepreneur », de la série « Atteindre son équilibre », produite par le Réseau M.

 

Marie-Claude Duquette, mentorée, des Imprimés Triton, se posait de sérieuses questions : « Un jour, je suis allée voir mon mentor pour lui expliquer une problématique pour laquelle j’étais complètement dépourvue de moyens : comment je vais faire pour y arriver? Il m’a juste regardée dans les yeux pour me ramener sur ce que j’avais fait par le passé. Il m’a alors demandé : as-tu réussi? J’ai dit oui. Pourquoi ne réussirais-tu pas aujourd’hui? »

La motivation demeure un aspect important, méconnu, du vécu des entrepreneurs. Or, ces derniers sont souvent au sommet de la pyramide, seuls. Mme Duquette explique : « Quand j’ai fait appel à mon deuxième mentor, je me trouvais dans une position où personne au-dessus de moi ne prenait de décisions. Je n’avais personne non plus pour me mettre au défi, me remettre en question. Dans ce contexte, mon mentor, c’est exactement ce qu’il fait pour moi en ce moment. »

Le résultat est indéniable : « À chacune des rencontres que j’ai avec mon mentor, je sors de là réellement inspirée, motivée », déclare Alexandra Millette, mentorée et fondatrice de Amajuscule.

« Parfois, comme entrepreneur, quand on fait face à de gros défis, la motivation tombe, explique la mentore Johanne Fondrouge. Mon rôle est de vraiment inspirer mes mentorés. En fait, c’est aussi une mission de vie pour moi, d’inspirer les gens…. »

Pierre Roy, mentor, renchérit à propos de son rôle : « Au fil de dyades, j’ai à m’adapter à différentes personnalités. Parfois, on doit contrôler un trop-plein d’enthousiasme. Mais, souvent, on doit recrinquer ceux qui sont un petit peu découragés… »

Simon Philibert, mentoré, des Productions SMP, vient confirmer cette affirmation. Ce dernier se considère comme une personne hypermotivée en affaires. « Mais, parfois, trop de motivation, c’est l’équivalent de pas assez, dit-il. Mon mentor intervient sur ce plan : il m’incite à me questionner, notamment sur les projets qu’on offre de réaliser. Par la suite, ça me permet de faire un choix et, surtout, d’atteindre plus facilement mes objectifs tant en affaires que personnels. »

Alexandra Millette ajoute que ce sont réellement les rencontres qu’elle tient avec son mentor qui la motivent. « La démarche m’inspire. Je peux envisager des manières différentes de penser et d’atteindre mes objectifs », dit-elle.

« Peu importe où un entrepreneur est rendu dans son entreprise, en ce qui me concerne, c’est essentiel d’avoir un mentor, conclut Marie-Claude Duquette. Pour moi, je trouve ma motivation en me faisant challenger. Et c’est exactement ce que fait mon mentor! »

Une collaboration de Stéphane Desjardins.

Lire la vidéo

| JUIN 2018

Un échec? Mais encore!

Lire la vidéo

| JUIN 2018

Bye, la solitude!