Skip to Content

10 questions à poser à son mentor

10 questions à poser à son mentor

C’est votre première rencontre avec votre mentor. De quoi allez-vous discuter?

Mentors et mentorés s’entendent au moins sur un point : l’expérience de former une dyade est aussi enrichissante pour l’un que pour l’autre. Ils apprennent mutuellement de leurs expériences. Évidemment, le mentor est là pour guider et partager ses expériences. Il accompagne le mentoré, lui offre une perspective nouvelle. C’est le but du mentorat, non?

Mais comment établir une relation de confiance dès les premiers moments? Car, c’est clair : il faut que ça clique pour que ça marche!

1. Parlez-moi de vous, personnellement!

Qui est cet entrepreneur en face de moi? D’où vient-il? Quel est son cheminement personnel? Où a-t-il grandi, étudié? Quelles sont ses passions personnelles, outre le monde des affaires? A-t-il un conjoint, des enfants, que font-ils dans la vie? Pourquoi s’être lancé en affaires? Pourquoi avoir choisi cette industrie? Les gens d’affaires aiment parler de leur entreprise, mais se gardent une petite gêne pour les sujets personnels. C’est pourtant à partir de ces thèmes qu’on peut jauger des valeurs et du degré d’humanité de notre interlocuteur. Qui sait, vous avez peut-être quelque chose en commun : alma mater, parentalité, lieu de naissance, destinations touristiques, activités sportives, films ou romans préférés?

2. Qu’est-ce que vous aimez et détestez du monde des affaires?

Par nécessité, un entrepreneur doit souvent s’intéresser à des domaines hors de son champ d’expertise, pour lesquels on n’a pas de talent ou d’intérêt. On fait parfois des activités qui nous rebutent carrément, ou pour lesquelles on ne se sent pas à la hauteur. Vous réaliserez que vous et votre mentor avez plus de choses en commun que vous ne le croyez. Demandez-lui comment il fait pour passer au travers.

3. Quelles sont vos pires erreurs?

Tous les entrepreneurs se sont plantés. Et souvent. Ça fait partie du cheminement et du statut. C’est précieux, car on apprend de ses erreurs. Ça vous surprendra, mais les entrepreneurs à succès adorent parler de leurs erreurs et de ce qu’ils ont appris. Ça indique leur degré d’humilité et de créativité.

4. De quoi êtes-vous le plus fier?

La réponse risque de vous surprendre. Certains répondront spontanément : leurs enfants. D’autres : d’avoir surmonté certaines difficultés personnelles, d’avoir créé des emplois dans une communauté sinistrée, d’avoir réalisé leurs rêves de jeunesse. Sa réponse lui donnera une chance de briller et votre mentor appréciera.

5. Pourquoi êtes-vous mentor?

La plupart des mentors le font par altruisme. Après tout, ils offrent leur temps et leurs connaissances bénévolement! Mais aussi par volonté d’apprendre, de partager. Ils tirent une grande fierté lorsque leur mentoré connaît le succès. Vous en apprendrez un peu plus sur ses motivations, ses valeurs, son intérêt envers vous et votre entreprise.

6. À quoi vous vous attendez comme expérience avec moi?

La question sous-entendue ici, c’est : pourquoi m’avoir choisi? En fait, un mentor est avant tout curieux. Il voudra connaître vos motivations et votre domaine d’affaires. C’est le temps de parler de vous et de votre entreprise. Faites confiance et partagez certains secrets. Évitez la vantardise : c’est le meilleur moyen d’instaurer un froid.

 

Sur le même sujet: Mentorés : collaborez au succès de votre relation de mentorat.

 

7. J’ai tel ou tel problème : pouvez-vous m’aider à m’en sortir?

Un bon mentor fera le tour de ces questions, mais vous incitera rapidement à prendre du recul. C’est essentiel pour considérer votre entreprise d’un point de vue « solutions ». Et surtout, il va recentrer la discussion sur vous et sur des aspects que vous n’auriez pas envisagés aussi clairement.

8. À qui devrais-je parler?

Tout dépend du problème, du défi, de l’objectif, mais le cheminement d’un entrepreneur est forcément une course à obstacles. Et chaque problème exige souvent une expertise particulière. C’est ici que le mentor offre de partager ses contacts : fournisseur clé, association professionnelle, expertise pointue, porte d’entrée vers des milieux normalement fermés ou inaccessibles… Un mentor vous aidera à élargir votre réseau, votre influence.

9. Comment allons-nous faire fonctionner notre dyade?

Certains mentors ont des horaires de fous, mais ils trouvent toujours le temps de rencontrer leurs mentorés… D’autres établissent leurs limites en matière de disponibilités. Vous devez aussi clairement identifier les lieux, neutres, où vous allez vous rencontrer : jamais au bureau ou au domicile, ou dans des endroits où vous ne désirez pas être aperçus. Qui paie le lunch? Quelle est la fréquence des rencontres? Faut-il signer des clauses de confidentialité (quand des technologies de pointe ou des secrets industriels sont en jeu)? Comment échangeons-nous des documents (papier, courriel, Dropbox)? Quelles seront les priorités? Abordez ces questions sans gêne, pour éviter les malentendus. Et fixez dès maintenant la prochaine rencontre. Par texto, courriel ou téléphone?

10. S’il y a une urgence, puis-je vous contacter n’importe quand?

Un mentor ne vous laissera jamais tomber. S’il ne peut répondre à une question spécifique, il va certainement proposer de contacter quelqu’un dans son entourage qui permettra de résoudre le problème. Entendez-vous aussi sur un délai de réponse. Voilà une bonne mesure de son engagement envers votre dyade et de son intérêt envers vous.

 

Une collaboration de Stéphane Desjardins.