Saut au contenu

Clément Vallée : récit d’un (très) jeune entrepreneur à succès.

Clément Vallée Biseak
Clément Vallée Biseak

« Pourquoi chercher un emploi d’été, alors qu’on peut être son propre patron? »

C’est avec une simplicité et une lucidité presque déconcertantes que Clément Vallée a créé Biseak, alors qu’il n’avait que 16 ans.

À l’été 2016, comme de nombreux étudiants, Clément Vallée, 16 ans, cherchait un emploi d’été. Mais très rapidement, son audace l’a poussé à créer son emploi en devenant lui-même entrepreneur.

L’hiver précédant, il avait eu beaucoup de plaisir en faisant du « fat bike », ces vélos à pneus surdimensionnés (5 pouces de large) qui permettent de rouler avec stabilité dans le sable ou sur la neige. Il a alors eu l’idée de proposer la location de ces « fat bikes » dans sa région.

Il faut dire que l’entrepreneuriat coule dans les veines de Clément Vallée, ses deux parents étant eux-mêmes entrepreneurs. Ils l’ont épaulé, puis il a foncé avec une vraie vision de l’avenir sur ce marché en pleine expansion.

Clément Vallée ne voyait alors plus Biseak comme un emploi d’été mais bien comme une entreprise viable et durable. Il est allé chercher du financement via une campagne de sociofinancement pour acheter des vélos et il s’est entouré d’autres entrepreneurs de la région, pour chercher de l’aide et des conseils. Car être un très jeune entrepreneur apporte de nombreux avantages, notamment sur l’accès à la visibilité dans les médias, pour attirer l’attention des autres sur son projet et obtenir de l’aide. Mais il faut rivaliser d’ingéniosité car la plupart des programmes de financement ou des concours sont réservés aux entrepreneurs de plus de 18 ans.

Début 2017, l’entreprise Biseak a signé une entente avec le Club de golf Le Gaspésien pour transformer les terrains de golf en pistes de « fat bikes » l’hiver (seul et unique sentier de « fat bikes » en Gaspésie) et est reconnue comme contributrice de l’offre touristique de Sainte-Anne-des-Monts.

Et comme un succès n’arrive jamais seul, Clément Vallée a remporté le volet régional et le volet national des Prix OSEntreprendre, catégorie Secondaire 2e cycle.

Il a ensuite investi pour l’été 2017 afin de proposer, en plus de la location de « fat bikes », la location de planches à pagaies et un service de réparation de vélos (un besoin qu’il avait identifié dans la région).

Aujourd’hui, Biseak est une entreprise rentable dont Clément Vallée peut être fier.

Mais est-ce qu’on peut être à la fois entrepreneur et un étudiant comme les autres ?

Visiblement oui. Clément Vallée va intégrer le CEGEP de Jonquière en techniques de communication dans les médias et probablement poursuivre ses études avec une orientation en marketing. Mais il continue de gérer Biseak en parallèle, en se faisant aider par une tierce personne.

Pour l’heure, il est difficile pour Clément Vallée de se projeter sur les cinq prochaines années. Il veut développer Biseak et continuer dans l’entrepreneuriat avec probablement d’autres projets à venir.

Son conseil pour les entrepreneurs de son âge qui voudrait se lancer en affaires : « Il faut foncer et réaliser ses rêves ! Si tu ne tentes rien, tu n’as rien ! Il faut s’entourer et demander de l’aide, et tout devient possible. »

Retenez bien son nom car à l’instar d’autres grands noms de l’entrepreneuriat qui se sont lancés très jeunes, au Québec, Clément Vallée a un long et beau parcours entrepreneurial devant lui !

Clément Vallée sera l'un des invités du talkshow « L'ange et le dragon : le talkshow des entrepreneurs », animé par Serge Beauchemin (Dragon) et François Gilbert (Anges Québec) le 1er novembre prochain dans le cadre du Rendez-vous Réseau M 2017. Pour réserver vos billets >>

Auteur  : Estelle Delattre