Saut au contenu

Croire en ses rêves, maîtriser son destin, tomber mais toujours se relever… 

Kerlando Morette
Kerlando Morette Photo : Racine Imagine
Ce billet fait écho au Rendez-vous mentorat 2017 qui s’est tenu à l’hôtel Bonaventure les 1er et 2 novembre 2017.
Sur place, nous tenions à vous faire découvrir des parcours inspirants et réconfortants d’entrepreneurs aguerris, mais aussi la verve et les embûches d’entrepreneurs plus jeunes, et porteurs d’espoir dans ce Québec qui entreprend plus que jamais.
C’est le cas de Kerlando Morette, jeune entrepreneur de 24 ans, immigré, qui a cumulé bien des obstacles depuis son enfance… mais qui a su garder le cap grâce à la persévérance et à l’espoir.

 

Kerlando Morette a grandi en Haïti avec le peu de choses qui lui étaient données. Sa famille survivait grâce à du petit commerce de nourriture aux coins de rue. Survivre. C’est ce qui lui a donné cette force : ne plus survivre, mais vivre ! Vivre ses rêves. Vivre ses envies. Vivre sa vie.

À seize ans, tout juste débarqué au Québec, il est subjugué par l’abondance de Montréal, cette ville grandiose, tout illuminée. Il touchait enfin du doigt le symbole des possibles et de la réussite.

Et c’est dès le Cegep, avec son amie et associée de toujours Myriam Minville, qu’il débute son aventure entrepreneuriale. Une première entreprise, en marge de l’école. Puis une deuxième, juste après, qui connut l’échec…

 

Difficile de ne pas se laisser abattre

Mais Kerlando a une faim entrepreneuriale insatiable et des idées plein la tête ! Il se souvient de sa famille en Haïti pour laquelle l’entrepreneuriat était la seule option de vie. Il refuse de s’encarter dans le confort du salariat et malgré les inquiétudes de ses proches et le manque de confiance qui lui était accordé, il créa avec Myriam, Innovapub en 2016.

Innovapub est une entreprise qui commercialise des bornes de recharge pour cellulaire avec du contenu publicitaire intégré.

Sans un sou en poche, avec quelques crédits à rembourser, c’est contre vents et marées qu’Innopub a su s’imposer et décrocher de nouveaux marchés. À force de persévérance et de résilience, l’entreprise vise une expansion au travers tout le Québec en 2018 et pourquoi pas le développement de marchés à l’international ?

Kerlando souligne l’importance d’être bien entouré dans son quotidien d’entrepreneur. Bien entendu par des organismes, mais aussi et surtout par des mentors.

«L’histoire d’un mentor est inspirante, elle permet de nous donner

un bain d’énergie et de briser l’isolement et la dépression des mauvais jours.»

Très lucide sur la précarité qu’offre parfois l’entrepreneuriat à ceux qui osent se lancer en affaires, Kerlando conclut avec ce message plein d’espoir : «Les jeunes doivent faire des stages, autant que possible, rencontrer des gens et se créer un réseau ! Il faut garder espoir et aller au bout de ses rêves pour soi, pas pour les autres. Être jeune est une grande chance dans le monde entrepreneurial, les risques sont moindres et surtout… il faut rester chez sa mère le plus longtemps possible ! (rires)»

Outre les projets prometteurs d’Innovapub pour l’année 2018, à tout juste 24 ans, Kerlando pense déjà à investir dans des projets de reprise entrepreneuriale et s’impliquer davantage pour aider les entreprises en démarrage.

 

N’est-ce pas cela l’entrepreneuriat québécois de demain : de jeunes alchimistes portés par des rêves et prêts, coûte que coûte, à les réaliser ?
Lecture recommandée aux mentorés du Réseau M pendant les fêtes : L’alchimiste de Paulo Coelho.